Comment le Clean label a permis de retrouver la confiance des consommateurs

En matière d’alimentation et plus particulièrement de produits transformés vendus dans les petites, moyennes et grandes surfaces, les consommateurs ont, au fil des années, pris l’ampleur des libertés prises par les fabricants de l’agro-alimentaire. Sans cesse en recherche de rentabilité, ces derniers ont progressivement modifié les ingrédients de leurs produits, en y ajoutant des substances parfois controversées : huile de palme, aspartame, colorants divers et variés…

En quoi le label Clean label (« étiquette propre » en anglais) a redoré le blason des industriels de l’agro-alimentaire, en les obligeant à clarifier l’étiquetage et surtout à modifier la composition de leurs produits pour répondre aux exigences des consommateurs ?

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le conseil

Agro-alimentaire : comment la défiance des consommateurs a changé la donne

C’est en 2003 que les premières actions d’associations de défense de la nature et de l’environnement ont mis la puce à l’oreille des consommateurs, en dénonçant le désastre écologique lié aux cultures d’huile de palme, abondamment utilisée dans l’alimentation de masse, délogeant les pauvres paysans locaux et favorisant la destruction des forêts vierges et des habitats de nombre d’espèces en voie de disparition.

Comment le Clean label a permis de retrouver la confiance des consommateurs

En 2006, est sorti le rapport « Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed » de la Commission européenne (SCOPAFF), qui a établi que des ingrédients utilisés dans les produits alimentaires pouvaient induire les consommateurs en erreur, quant aux bienfaits nutritifs de ce qu’ils achetaient.

Dès lors, de plus en plus de consommateurs ont pris les devants, faisant de leur mieux pour limiter au maximum leur consommation d’ingrédients aux effets néfastes sur leur santé ou sur l’environnement.

Ainsi sont nés les premiers labels liés à la notion de qualité alimentaire, dont le Clean Label.

Qu’est-ce que le Clean Label ?

Le Clean label est une pratique de l’industrie agro-alimentaire visant à répondre aux attentes des consommateurs, devenus extrêmement exigeants sur les trois volets de l’origine des ingrédients entrant dans la composition des produits qu’ils consomment :

  • L’utilisation d’ingrédients non transformés, 100% naturels, sans conservateurs, sans OGM
  • Une réponse nutritionnelle à la hauteur de ce qui est attendu, favorisant les vitamines, les protéines et les fibres, mais en réduisant le sucre, le sel et les graisses
  • Une notion de durabilité et d’éthique, par l’engagement de l’entreprise à respecter ses engagements

En répondant aux exigences des consommateurs, les fabricants de l’agro-alimentaire leur apportent des produits plus authentiques, plus vrais, plus proches de leurs attentes : moins d’ingrédients, moins de substances controversées, plus de naturel !

Clean label : des ingrédients qui répondent à des exigences de sécurité alimentaire, d'éthique et de qualité

Les ingrédients de spécialités au service de la qualité alimentaire

En matière d’alimentation, de nouvelles techniques ont été développées afin de répondre précisément au cahier des charges relevant du clean label : réduction du sucre et du sel, naturalité des ingrédients, nouvelles textures par l’utilisation de fibres naturelles que l’on trouve dans des composants alimentaires naturels (lin, bambou, fruits, céréales…), substituts 100% naturels notamment dans les produits laitiers et spécialités fromagères, substances totalement naturelles aux propriétés antimicrobiennes

Toutes ces technologies se retrouvent sous l’appellation d’ingrédients de spécialité : des éléments répondant aux critères d’éligibilité de l’agro-alimentaire, que l’on retrouve d’ailleurs dans la pharmaceutique, la nutrition santé et la nutri-cosmétique, les cosmétiques mais aussi la chimie, qui suit la tendance des matières premières biosourcées dans la composition de ses produits finaux, notamment dans la fabrication et la commercialisation de produits d’hygiène professionnels.

Ingrédients de spécialité : une solution pour une alimentation plus saine

L’usage d’ingrédients de spécialité demande une expertise qui ne peut être apportée que par des experts comme Unipex (site internet : https://www.unipex.com) dont l’accompagnement s’étend sur divers axes stratégiques :

  • une connaissance approfondie du marché et du sourcing, avec l’objectif de rapporter aux clients des matières premières de qualité et avec une garantie de disponibilité
  • une excellence opérationnelle vis-à-vis des process des partenaires et clients, afin de garantir des livraisons en temps voulu sur une industrie où la gestion des flux est primordiale
  • un accompagnement dans la formulation et l’usage des ingrédients de spécialité pour s’adapter au mieux aux tendances du marché alimentaire
  • un accompagnement essentiel sur le volet réglementaire, gage de sécurité pour les clients finaux
  • un engagement sur la qualité, avec l’obtention d’agréments et de certifications garantissant des engagements en matière environnementale et de sécurité alimentaire

La Novel food, dernière tendance de l’agro-alimentaire

Les dernières tendances dans l’agro-alimentaire, en matière d’ingrédients de spécialité, concernent ce que l’on appelle la novel food (ou « nouveaux ingrédients ») : issus de la recherche par l’intégration de nouvelles recettes destinées à l’alimentation, ils sont principalement issus des progrès technologiques et des découvertes scientifiques, offrant des procédés de fabrication innovants, ou de nouvelles textures et substances, totalement naturelles, pouvant se substituer à des ingrédients moins qualitatifs tout en s’avérant économiquement au moins aussi intéressants.

Bien entendu, ces ingrédients de spécialité s’inscrivent pleinement dans une démarche de Clean label, puisqu’ils répondent à tous les niveaux aux attentes des consommateurs :

  • naturalité des ingrédients
  • respect de l’environnement dans leur processus de fabrication
  • apports nutritionnels optimaux
  • respect des normes agro-alimentaires (puisqu’ils sont soumis à autorisation de mise sur le marché)

Parmi eux, on peut citer les graines de chia, ou encore l’extrait de cranberries, mais également d’autres substances aux noms moins évocateurs : poudre d’asclépiade (plante originaire d’Amérique du Sud), lipides issus du krill antarctique, etc.

La finalité étant de donner à l’industrie agro-alimentaire, de nouvelles solutions nutritives naturelles, et répondant aux besoins et aux attentes des consommateurs finaux, au travers de produits transformés plus sains pour la santé, et pour l’environnement.

Retour haut de page