Dératisation : un service essentiel pour les entreprises

Toute entreprise possédant un entrepôt, ou même des locaux techniques, est confrontée un jour ou l’autre à des problèmes de nuisibles : insectes ou rongeurs, ce sont de véritables plaies qui peuvent très vite nuire à votre activité professionnelle et vous porter préjudice, que ce soit économiquement ou en terme d’image.

Dératisation et lutte contre les nuisibles

Quelles sont les solutions pour lutter contre les nuisibles et plus particulièrement les rongeurs ? Que faire si un entrepôt est confronté à une colonie de souris ou de rats ? Voici la réponse à vos questions !

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur les services

Quels sont les obligations légales en matière de prévention contre les nuisible ?

De manière générale, sont concernées les entreprises qui, d’une manière ou d’une autre, stockent, transportent, transforment ou livrent des denrées alimentaires ou destinées à l’alimentation (que ce soit pour les humains ou les animaux). Ces sociétés sont classées dans la catégorie « entreprise alimentaire », et se doivent donc de respecter les obligations réglementaires inhérentes à la prévention et au contrôle des nuisibles dans leurs locaux et moyens de transport.

À ce titre, le règlement CE 852/2004 sur l’hygiène générale des aliments, définit la manière dont il faut implémenter une démarche HACCP. Cette méthode (HACCP signifie Hasard Analysis Critical Control Point) définit les mesures nécessaires pour prévenir les risques relatifs à la consommation des denrées alimentaires.

Dans le cadre de la lutte contre les nuisibles, elle définit notamment :

  • les mesures à mettre en œuvre pour lutter efficacement contre les nuisibles,
  • les procédures à suivre pour lutter durablement contre ces derniers

Si les entreprises qui ne stockent pas de denrées alimentaires ne sont juridiquement pas concernées, il est néanmoins conseillé de suivre les recommandations en la matière, les rongeurs (notamment) pouvant engendrer des nuisances voire des dégâts réels sur les marchandises stockées.

5 mesures préventives contre les nuisibles

Tout comme la maintenance préventive permet de pallier à de nombreux problèmes et éviter la maintenance curative, la mise en œuvre de solutions de prévention contre les nuisibles, et plus particulièrement les rongeurs, offre l’avantage d’éviter de coûteuses interventions de dératisation.

Mesure n°1 : maintenir ses locaux en bon état

L’entretien des bâtiments est primordial pour éviter l’infestation de rongeurs : boucher les trous dans les murs et cloisons, s’assurer de la parfaite étanchéité et fermeture des fenêtres et velux, garantir la solidité et l’étanchéité des portes (dont la fermeture automatique doit être fonctionnelle), vérifier régulièrement les dispositifs d’évacuation des eaux usées sont autant de mesures qu’il faut prendre, et installer dans la durée.

Mesure n°2 : gérer ses déchets (notamment alimentaires)

La bonne gestion des déchets permet d’éviter d’attirer inutilement les nuisibles, particulièrement friands des résidus dont ils peuvent se nourrir : les poubelles doivent être étanches et parfaitement fermées, et l’évacuation des ordures doit être régulière, ainsi que le nettoyage des surfaces de manutention et de transformation des denrées alimentaires.

De la même manière, les cartons et emballages doivent faire l’objet d’un compactage journalier, pour un gain de place et surtout une surveillance largement facilitée en matière de présence de nuisibles.

Mesure n°3 : stocker les marchandises dans des locaux appropriés

Le stockage de marchandises (notamment de denrées alimentaires) doit être réalisé dans des locaux adaptés selon leur nature, et avec des dispositifs permettant d’éviter la présence ou la prolifération des rats, souris et autres nuisibles.

La présence de chambres froides (positives ou négatives) permet, de part leur étanchéité, d’éviter les infestations. Pour les denrées et produits se conservant à température ambiante, des containers avec fermeture doivent être privilégiés, ainsi que des dispositifs facilitant leur contrôle régulier.

Des procédures efficaces destinées à repousser tant se faire que peut les nuisibles, doivent être mises en place dans la périphérie de vos zones de stockages ou de manipulation.

Mesure n°4 : mettre en oeuvre des dispositifs de piégeage

Dans tous les cas, il est indispensable de mettre en place une stratégie préventive de piégeage des nuisibles. Si en cuisine ou en laboratoire alimentaire, il est possible d’utiliser des désinsectiseurs, dans les locaux destinés au stockage, notamment les entrepôts, la mise en place de pièges pour la capture des nuisibles est primordiale.

On évitera impérativement l’utilisation de poisons (raticides ou autres) car les animaux pourront mourir dans des endroits parfois difficilement accessibles : vous encourez le risque de mauvaises odeurs et surtout, de présence d’insectes nécrophages ! De plus, les pesticides et raticides peuvent impacter des espèces protégées, prédatrices des rongeurs : c’est une raison supplémentaire de les éviter.

Pour les nuisibles de type rats, souris et lérots, il faut impérativement privilégier les cages piège (en préventif), ou les pièges létaux (tapettes, systèmes d’encollages) si l’infestation est avérée.

Mesure n°5 : surveiller les indices de présence de rongeurs

De manière générale, les rongeurs comme les mulots, campagnols, souris, rats, ont des mœurs nocturnes. Ils mangent de très petites quantités de nourriture chaque jour (quelques grammes), et privilégient les endroits chauds et à l’abris des intempéries, notamment du vent.

C’est donc principalement dans les cartons, mais aussi les cloisons creuses et recoins que vous les trouverez. Cependant, ces animaux sont difficiles à repérer, car assez silencieux et discrets.

La meilleure preuve de présence de rongeurs demeure la recherche d’excréments : de la taille de grains de riz (pour les micromammifères comme les campagnols, lérots ou mulots), noirs, vous les trouverez en petits tas, non loin de leur lieu de vie. Une odeur d’urine et de renfermé dévoilera leur présence (cela signifie que le nid n’est pas loin !)

Comment savoir si l’on est infesté de rongeurs ?

La présence de rongeurs se manifeste principalement par la présence d’excréments dans vos locaux, mais également par la présence de traces de grignotage dans vos stocks de denrées alimentaires (si vous en stockez)

Une méthode simple pour détecter la présence de nuisibles comme les micromammifères est de mettre en place, en préventif, des cages-pièges avec des appâts alimentaires. Très vite, vous saurez s’il est nécessaire de faire appel à un dératiseur.

Les crottes de souris sont des preuves évidentes de la présence de nuisibles

Pourquoi faire appel à un professionnel en cas d’infestation ?

La principale difficulté, lorsqu’on est confronté à une infestation de nuisibles (qu’ils soient des insectes ou des rongeurs) est la complexité à évaluer les mesures curatives pour s’en débarrasser.

Dans le cas des rongeurs, seul un dératiseur agréé pourra envisager la mise en place d’une procédure pérenne pour éliminer la vermine durablement, et garantir le maintien d’une situation saine avec des mesures préventives adaptées à votre situation.

Votre situation géographique peut impacter significativement les méthodes de lutte contre les nuisibles, selon que vous vous trouvez au nord ou au sud du pays, ou dans des zones rurales ou urbaines : la méthode de travail d’un dératiseur Paris sera différente de celle d’un dératiseur en milieu montagneux (par exemple).

Ce dernier pourra vous aider à mettre en place les mesures pour lutter efficacement contre les nuisibles dans le cadre de votre activité professionnelle, et vous délester, le cas échéant, de la gestion d’une problématique chronophage et économiquement dangereuse.

Retour haut de page