Logiciel BIM : 10 bonnes raisons de le mettre en œuvre

La modélisation des informations du bâtiment, ou BIM (Building Information Modeling), est devenue de nos jours la norme dans la conception des bâtiments et des projets d’aménagement de manière générale. Cette approche, notamment basée sur des modèles tridimensionnels, est utilisée à la fois pour la communication et la collaboration entre les équipes de conception et d’installation. Cependant, le BIM ne se limite pas aux modèles 3D.

Un fichier BIM est une collection de données riche en informations à laquelle différentes parties prenantes peuvent accéder et collaborer, de l’équipe de conception aux entrepreneurs, aux ingénieurs de construction et aux futurs propriétaires. La mise en œuvre du BIM (modélisation des informations du bâtiment) peut faire gagner du temps et de l’argent, fournir des modèles réalistes à chaque étape du cycle de vie d’un projet, et être utilisée pour faire des présentations à des personnes qui n’ont peut-être pas de connaissances spécialisées en architecture ou en conception d’espaces aménagés : prospects, clients, investisseurs. C’est une aide précieuse pour réaliser les chiffrages.

De plus en plus, les fournisseurs de matériels professionnels pour l’aménagement des espaces ou la conception modulaire de bâtiments sont en mesure de fournir les modèles BIM de leurs produits. Dans le milieu de la cuisine professionnelle, de nombreux fabricants mettent à disposition les modélisations de leurs matériels à leurs clients, afin de faciliter le travail des concepteurs de laboratoires alimentaires : un gain de temps appréciable pour tous !

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le conseil

Quelles sont les principales bonnes raisons de mettre en œuvre un logiciel BIM ? Quels sont les avantages de cette solution ? Voici 10 éléments de réponse !

Raison n°1 : Améliorer la collaboration

Différents aspects du modèle peuvent être consultés et examinés ou ajoutés par les différentes parties prenantes. Cela signifie que les professionnels de diverses disciplines peuvent tous apporter leur propre expertise et leur contribution au même modèle, qu’ils soient architectes, ingénieurs, entrepreneurs ou propriétaires se tenant au courant du projet. Divers outils et fonctionnalités, dont beaucoup sont accessibles depuis le cloud, permettent une approche symbiotique qui ne serait tout simplement pas possible avec du papier ou même des systèmes numériques séparés.

Raison n°2 : Économiser son temps et son énergie

Plusieurs modèles sont créés par chaque discipline, puis combinés pour représenter un modèle de construction composite. À chaque étape du flux de travail de conception/construction, chaque partie prenante ajoute ses moyens et ses méthodes de construction. Le résultat est une quantité de données très robuste ; cependant, elle est composée de plusieurs modèles et non d’un seul fichier, qui ne suffirait absolument pas à représenter toutes les dimensions techniques du projet.

La modélisation numérique rend également les modifications de plans et les remaniements beaucoup plus rapides et faciles. Les fichiers BIM contiennent une base de données, ce qui signifie que certains articles et pièces structurelles sont tirés d’un catalogue de modèles avec des attributs intelligents attribués au modèle tels que le coût, le fabricant, la taille, les caractéristiques techniques, etc. Ces objets intelligents peuvent ensuite être utilisés pour automatiser des étapes, comme l’énumération du nombre de fenêtres, l’évaluation du métré en automatique grâce au BIM ou d’autres composants nécessaires pour les devis quantitatifs, afin de gagner du temps et de réduire les erreurs. La parte logiciel de chiffrage BIM est une véritable aide pour contrôler les éléments financiers !

Logiciel chiffrage BIM

Le logiciel de chiffrage intégré au BIM permet une réduction du travail à réaliser, et donc du temps à y passer, avec à la clé une économie financière directe !

Raison n°3 : Bénéficier d’informations toujours plus précises

Le BIM peut utiliser une large gamme d’outils de conception et de cartographie avancés. La numérisation 3D est de plus en plus utilisée pour construire des représentations 3D incroyablement détaillées de sites et de structures existants. Ces instruments tirent des milliers d’impulsions laser par seconde pour créer des « nuages de points » qui peuvent ensuite être convertis en un modèle 3D montrant les caractéristiques physiques et le métré du site et de tout bâtiment ou infrastructure existant. Chaque point du nuage de points contient des données de mesure et peut ensuite être utilisé dans un logiciel BIM pour générer des modèles précis des conditions réelles, et garantir des chiffrages exacts. Pour les sites plus grands, les images numériques peuvent aussi être créées par voie aérienne à l’aide d’avions ou de drones.

Raison n°4 : Garder le contrôle

Les systèmes BIM utilisent généralement des fonctions telles que l’enregistrement automatique et les connexions à un historique du projet pour s’assurer que les ajouts et les modifications ne sont jamais perdus et qu’un fichier supprimé ou corrompu n’est pas forcément une catastrophe. L’utilisation d’un flux de travail basé sur un modèle numérique peut aider à garantir que tout le travail est capturé et que l’historique du projet continue de croître, tout en permettant un accès facile aux étapes et versions antérieures.

Raison n°5 : Utiliser des outils de simulation

Aussi utiles soient-ils, les solutions BIM peuvent être utilisés pour créer plus que des dessins 2D et des modèles 3D. Certains systèmes peuvent être utilisés pour produire des modèles qui intègrent des éléments supplémentaires, comme le temps et les coûts, afin de créer des paquets d’informations holistiques concernant les aspects fonctionnels ainsi que la conception du bâtiment. Les outils de simulation modernes peuvent être utilisés pour modéliser les effets potentiels d’un large éventail de facteurs, qu’il s’agisse de tester la logique d’un calendrier de construction, d’analyser la quantité de lumière du soleil sur un côté donné d’un bâtiment pendant différentes saisons, ou les économies de coûts prévues au fil du temps en fonction de la performance énergétique d’un bâtiment.

Modélisation 3D grâce au logiciel BIM

Raison n°6 : Anticiper les conflits

L’aspect extérieur d’un nouveau bâtiment peut être ce qui attire l’œil d’un visiteur, et les plus curieux peuvent réellement apprécier les caractéristiques structurelles, surtout sur une structure aux dimensions généreuses, particulièrement grande. À contrario, peu de spectateurs accorderont d’attention aux éléments internes, mais les systèmes mécaniques, électriques, de plomberie et de protection contre les incendies sont incroyablement importants : ils permettent au bâtiment de fonctionner et contribuent à assurer la sécurité et le confort des personnes qui vivent, travaillent ou visitent le site.

Ces systèmes peuvent aussi être extrêmement complexes. Certains d’entre eux se croiseront et interagiront par endroits, mais ils ont tous besoin de leur propre espace physique pour répondre aux normes de sécurité et de qualité pertinentes. Le logiciel BIM peut être utilisé et mis en œuvre pour coordonner ces systèmes et tout autre système afin de s’assurer qu’il n’y a pas de conflits de conception. Il est de loin préférable de construire d’abord ces systèmes et autres composants physiques dans un modèle numérique, où les problèmes peuvent être signalés et résolus, avant que le chantier ne débute.

Raison n°7 : Faciliter l’accès à l’information

Les logiciels de CAO autonomes ont traditionnellement nécessité une grande puissance de traitement. Les applications cloud révolutionnent les paquets de CAO et de BIM en prenant la majeure partie de la charge de traitement et en l’exécutant dans le cloud. Cela signifie que des modèles BIM complexes et d’autres informations peuvent être accessibles sur différents appareils et à différents endroits, à tout moment, que l’utilisateur soit en voyage, qu’il rende visite aux parties prenantes dans ses propres bureaux ou qu’il soit déployé sur place.

Logiciel BIM : un accès à l'information facilité

Raison n°8 : Assurer une meilleure coordination

Le modèle 3D peut être utilisé pour créer un ensemble de sous-modèles pour représenter chaque étape du processus de construction. Certains éléments de ces sous-modèles peuvent être configurés pour se mettre à jour et évoluer automatiquement, ce qui permet d’économiser plus de temps et d’efforts dans le processus de conception.

Tout aussi important, les sous-modèles peuvent être enregistrés et consultés par les ingénieurs, les ouvriers du bâtiment et d’autres professionnels pendant la construction. Ils disposeront ainsi d’un guide détaillé et précis, étape par étape, pour s’assurer que tous ces plans et modèles méticuleux sont recréés avec précision sur le terrain, que ce soit des humains ou des systèmes informatiques qui contrôlent les moindres détails.

Raison n°9 : Faciliter la génération de documents techniques

Les modèles numériques créés dans le système BIM sont incroyablement utiles, mais il peut aussi arriver que certains membres de l’équipe demandent des rapports techniques, des plans de masse, des vues de coupe, des métrés et d’autres éléments plus traditionnels. Si le BIM produit une série de modèles intégrés, les éléments individuels peuvent être séparés et distribués, que ce soit dans des formats numériques ou à l’aide d’impressions papier traditionnelles.

Le BIM facilite la génération de documents techniques métrés

Raison n°10 : Réaliser des présentations au top

Les modèles peuvent être consultés et étudiés par les professionnels travaillant sur le projet à différents stades, chacun pouvant accéder aux niveaux de détails et aux spécifications dont il a besoin pour apporter sa propre expertise au modèle en constante évolution.

Les modèles BIM peuvent aussi être utilisés pour créer des visualisations augmentées qui donnent vie aux conceptions grâce à la réalité virtuelle, permettant à quiconque de voir à quoi ressemblera le projet fini sur place. C’est idéal pour faire des présentations visuelles aux propriétaires, bailleurs de fonds, investisseurs et autres parties prenantes afin d’examiner les changements de conception ou d’évaluer les conflits entre les systèmes dans un environnement 3D immersif.

Fonction et rôle d’un bureau d’études BIM

Comme nous l’indiquions plus haut, recourir à un logiciel BIM (Building Information Modeling) permet une collaboration étroite entre toutes les parties d’un projet de construction. De manière plus large, on peut indiquer que la méthode BIM est avant tout une méthode de travail à l’intention des professionnels du secteur du BTP.

Concrètement, il s’agit d’une la méthode selon laquelle les acteurs d’une construction collaborent de manière étroite pour faciliter le déroulement du projet et optimiser le travail de tous. Pour cela, avoir recours à un bureau d’études permettant de d’indiquer les cas d’usage BIM et ainsi accompagner les personnes à l’initiative d’un projet de construction afin organiser une telle méthode de travail.

Pourquoi recourir à un bureau d’études BIM ?

Lors d’un projet de construction selon une méthode BIM, il est nécessaire soit d’enseigner cette méthode à tous les collaborateurs engagés sur le projet soit d’approfondir les connaissances de chacun pour pouvoir rééquilibrer la collaboration. De plus, ce type de méthode est applicable quel que soit le type de projet.

Effectivement, qu’il s’agisse d’un projet de bâtiment dans le privé ou le public, de logements, collectivités ou même, notamment, de travaux publics, il est possible d’appliquer la méthode BIM. S’agissant du recours à un bureau d’études, cela permet de profiter de l’expertise de la part de professionnels du BTP qui sont devenus des experts BIM afin d’accompagner au mieux pour ce type de projet. Ainsi, concrètement, pour maitriser le processus BIM sur le bout des doigts, il est nécessaire de maitriser trois principales tâches : Model, Management et Modeling.

La production de maquettes numériques ou modélisation

Les maquettes numériques permettent aux clients d’un bureau d’études de réaliser un modèle numérique du projet de construction. La réalisation de cette maquette peut être faite selon différentes techniques de modélisation.

Ainsi, si certains bureaux d’études proposeront des maquettes en 3D, d’autres préféreront ne pas avoir recours à la 3D pour des questions de flexibilité et de praticité. Effectivement, réaliser une maquette qui n’est pas en 3D permet tout de même d’obtenir des résultats qui sont qualitatifs en termes de qualité de représentation du projet de construction mais aussi cela permet d’adapter rapidement la maquette numérique à l’apparition de nouveaux éléments.

D’autre part, lors du recours à un bureau d’études BIM, il est possible d’exiger un niveau de qualité minimale ainsi qu’un niveau de détails à respecter. De ce fait, le client est assuré d’obtenir le visuel attendu.

Le management ou l’organisation

Le bureau d’études BIM permettra également de gérer l’organisation du processus BIM de la construction envisagée. En effet, puisqu’il sera nécessaire de recourir à un logiciel BIM pour mener à bien le déploiement de cette méthode travail, le bureau pourra ainsi s’assurer que l’ensemble des organisateurs dispose des compétences suffisantes pour respecter le processus à chaque étape du développement du projet. Pour cela, le bureau d’études devra déployer la stratégie en 2 temps : une phase de conception ainsi qu’une phase de réalisation.

Le modeling ou les conseils

Recourir à un bureau d’études BIM permet également de faire monter en compétence les collaborateurs du projet de construction. Effectivement, pour pouvoir atteindre les objectifs BIM, il faudra forcément passer par la case d’accompagnement des collaborateurs et la déléguer à un bureau d’études permet de ne pas avoir à recruter en interne à ces fins.

Que ce soit l’accompagnement d’un collaborateur qui découvre le processus BIM ou d’un autre qui est déjà bien avancé dans sa formation, le bureau d’études BIM pourra vous aider à aller plus loin pour assurer le développement du projet de construction. De plus, pour cette montée de compétence des collaborateurs partis à un projet de construction, le bureau n’aura pas à utiliser toutes les heures de travail des collaborateurs mais seulement une ou deux heures et davantage de session de coaching individuel pour s’assurer du développement des compétences de chacun, quel que soit leurs niveaux.

Enfin, puisque le processus BIM s’inscrit sur la durée, le bureau d’études pourra également proposer un suivi du projet de construction mais également des agents disponibles par téléphone et par mail pour répondre à toutes les questions de leurs clients.

Le BIM : la synthèse en 3 minutes chrono

Qu’est-ce qu’un BIM ? Comment fonctionne-t-il ? Découvrez en 3 minutes, le fonctionnement de ce qu’est un logiciel BIM, et pourquoi il fait recette dans le milieu de la conception architecturale et du bâtiment !

Retour haut de page