Comment choisir son agence pour le développement web ?

En matière de développement informatique, et plus particulièrement dans les technologies du web, les outils à disposition des professionnels de l’internet sont nombreuses et évoluent sans cesse. Cette véritable jungle technologique est souvent, pour l’entreprise cliente, un véritable casse-tête lorsqu’il s’agit de choisir un prestataire ou un sous-traitant.

Découvrez quels sont les critères de choix pour sélectionner l’agence web idéale pour le développement de ses solutions en ligne, et pourquoi le recours à une agence spécialisée est un point primordial dans la réussite de ses projets web, en 5 conseils décisifs pour éviter de planter son projet de développement web.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur les services

Conseil n°1 : Orienter son choix selon ses besoins techniques

L’expression la plus simple d’un besoin permet d’en cerner les contours et la complexité : résumez en une ou deux phrases, ce que vous désirez réaliser dans le cadre de votre projet de développement web, avant de mener des réflexions plus approfondies et de définir les détails de votre entreprise.

Cette réflexion doit être le point de départ du projet, et doit permettre, dès les prémisses de sa réalisation, de définir quelles seront les technologies à envisager pour la réussite du projet. Ainsi, vous serez rapidement en mesure de savoir vers quelle typologie d’agence web vous tourner pour produire votre futur outil en ligne.

La définition des besoins va permettre de faire le bon choix technologique

Le choix de la technologie impacte directement celui du prestataire que vous allez solliciter : si de nos jours, la proximité géographique n’est plus un critère majeur de décision, la spécialisation et l’expertise constituent des points importants dans les choix à réaliser.

Si par exemple vous envisagez la réalisation d’un site web aux fonctionnalités métier complexes, un CMS (Content Management System, système de gestion de contenu) comme Drupal peut s’imposer face aux solutions courantes du marché, nativement peu adaptées aux projets d’ampleur. Le recours à une agence spécialisée comme l’agence ITSS, véritable spécialiste de ce CMS, peut alors être stratégique pour la réussite du projet.

Conseil n°2 : L’accompagnement ne doit pas être une option

L’une des principales erreurs constatées dans les projets de développement web est de ne pas fixer de limites suffisamment claires aux fonctionnalités attendues, et le cas échéant, d’impliquer trop de personnes dans le cercle de décision du projet.

Avant même de débuter le développement, vous devez être en mesure de figer précisément chaque processus devant être implémenté dans votre projet, et ne plus revenir dessus par la suite. Toute spécification technique doit être documentée et doit faire l’objet d’une réflexion suffisamment poussée pour éviter les retours en arrière, source de régressions techniques chronophages.

Les wireframes, un outil pour définir les affichages de votre future application web
Les wireframes, un outil pour définir les affichages de votre future application web

L’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA) que peut décerner l’agence web pourra être notamment décisive à cette étape, qui fait véritablement partie de l’accompagnement global d’un projet de développement web. Privilégiez les prestataires proposant un accompagnement dans l’élaboration du cahier de spécifications de votre futur application web.

Conseil n°3 : L’agence doit être force de proposition sur la viabilité du projet

Un projet de développement web a généralement un coût financier élevé. Qu’il soit réalisé dans le cadre d’une refonte technique ou dans celui d’une création, il demeure un poste de dépense suffisamment important pour en évaluer le ROI (Return On Invest, retour sur investissement) dans le temps.

La finalité de tout développement web est d’apporter des fonctionnalités nouvelles, qui peuvent être de différents ordres :

  • une nouvelle porte d’entrée en matière de visibilité (exemple : site vitrine, catalogue en ligne, etc.)
  • un nouveau canal de vente de vos produits ou services (exemple : site e-commerce, prospection en ligne, etc.)
  • pour les outils à usage interne, un gain de productivité ou de fonctionnalités stratégiques (exemple : outils collaboratifs, outils de calcul ou d’aide à la décision, etc.)

Si votre projet est voué à ne rien apporter à votre entreprise (que ce soit commercialement, techniquement ou en terme d’image s’il s’agit d’une simple vitrine technologique) ou si le retour sur investissement n’est pas envisageable avant plusieurs années, alors il peut être opportun de se poser la question de sa nécessité, et de sa viabilité.

Vous accompagner dans la décision de mettre en œuvre ou non un projet web fait partie des missions d’une agence web, qui ne cherche pas des missions, mais des clients pérennes à suivre dans la durée. Si votre projet n’est pas viable, votre prestataire devra vous le dire.

Conseil n°4 : La collaboration doit aussi venir de l’intérieur

Une erreur souvent commise par les entreprises non spécialisées dans les technologies informatiques, lors de la mise en œuvre de gros projets stratégiques, est de ne pas allouer les ressources humaines adéquates pour leur bonne réalisation.

Or, désigner (ou embaucher) une personne référente sur un projet, en tant que chef de projet interne, permet d’éviter les écueils habituels que l’on rencontre lors des différentes étapes de réalisation des développements informatiques sous-traités à des entreprises prestataires :

  • Lacunes en communication, favorisant inutilement l’allongement des délais
  • Langage ou terminologie différents de part et d’autre, provoquant une incompréhension réciproque
  • Absence d’implication des personnels internes de l’entreprise, faute de temps spécifiquement alloué au projet
  • Difficultés à prendre en charge les recettes et les tests, faute de connaissances du projet (ou de temps !)

Pour prévenir ces fâcheuses conséquences, l’implication d’une ou plusieurs personnes en interne est primordiale, et doit pleinement faire partie du projet dans son ensemble. C’est un poste de dépense non négligeable à prévoir, mais pourtant stratégique pour éviter l’échec, que votre prestataire devra exiger au besoin.

Conseil n°5 : Votre prestataire doit prévoir l’avenir !

Ce dernier point est également du ressort de l’entreprise qui assurera le développement de votre projet web. L’un des éléments primordiaux, lorsqu’on envisage de réaliser une application, est de prévoir le « coût » de la dette technique.

En ce sens, le choix technologique doit être stratégique, et l’évaluation de ce dernier doit faire l’objet d’une attention toute particulière si vous ne voulez pas, au terme de quelques années, devoir reprendre votre projet à zéro pour l’adapter aux nouvelles technologies du moment.

Comment bien choisir son agence de développement web ?

Le recours à des CMS connus et reconnus comme Drupal ou WordPress, permet de se réassurer quant à leur évolutivité dans le temps, face à des développements « sur mesure », qui vous enfermeront dans un carcan technique figé, où seul votre prestataire pourra intervenir (le plus souvent au prix fort).

Ces outils, à l’historique fort, ont fait l’objet de nombreuses évolutions au fil des années et continuent d’évoluer chaque mois. Maîtrisés par de nombreux acteurs du marché, ils permettent de s’affranchir du risque de voir votre fournisseur de services disparaître, ses compétences avec lui : c’est finalement une garantie importante, qui vous permettra de prévoir l’avenir de votre solution plus sereinement qu’un développement spécifique propre à votre entreprise.

Retour haut de page