CBD et arthrose : quelle efficacité ?

L’arthrose est un mal qui jusqu’à aujourd’hui n’a connu que des traitements symptomatiques. Malheureusement, son action est dégénérative et irréversible. Le CBD a quant à lui commencé à faire ses preuves.

Ses propriétés antalgiques et curatives s’avèrent être très efficaces contre l’action progressive de l’arthrose. Voici l’essentiel à savoir sur l’arthrose et le CBD puis l’efficacité de ce dernier dans le processus de guérison de ce mal.

L’arthrose, qu’est-ce que c’est ?

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le CBD

On parle d’arthrose chez un patient lorsque celui-ci subit des lésions articulaires d’origine nerveuse. Elle agit conséquemment sur la qualité et l’espérance de vie de ses victimes. Elle provoque généralement des douleurs (persistantes), des gênes dans les articulations et même l’incapacité de réaliser des mouvements quotidiens.

CBD et arthrose : quelle efficacité ?

Elle agit sur le corps en détruisant progressivement le cartilage situé au niveau des extrémités osseuses d’un muscle. Cela fait généralement glisser un os sur un autre sans pour autant créer de frottements. Au fur et à mesure que le cartilage se dégrade, les frottements deviennent conséquents. La douleur s’installe à chaque fois que vous faites appel aux muscles touchés.

De plus, cette dégradation irréversible ne se limite pas qu’aux os puisqu’elle touche aussi la membrane synoviale. Les douleurs naissantes peuvent être modérées, aiguës ou de courtes durées s’il y a une inflammation de l’articulation. L’arthrose est encore plus fréquente et plus dangereuse lorsqu’elle touche une personne âgée. Une étude a prouvé qu’elle touche 65 % des personnes de plus de 65 ans et 80 % des personnes ayant plus de 80 ans.

Les causes de l’arthrose sont multiples. En effet, elle peut être due à l’excès de pression sur les articulations, à une activité physique intense sur une longue durée, une surcharge pondérale des muscles, la fragilité (naturelle ou suite à un événement) du cartilage ou encore l’hérédité. Elle peut aussi provenir des maladies articulaires comme :

  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • la chondrocalcinose,
  • l’ostéonécrose.

On peut également retrouver des anomalies anatomiques, des séquelles de traumatismes (osseux ou articulaires). Ils existent encore de nombreuses causes éventuelles d’une arthrose. Malheureusement, il n’existe que des traitements pour soulager temporairement les douleurs. Le mode de fonctionnement de l’arthrose laisse néanmoins penser que l’usage du CBD pourrait être efficace contre elle.

Le CBD, qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé Cannabidiol, le CBD est une molécule active qu’on retrouve dans la plante de chanvre (Sativa) qui porte aussi le nom de cannabis light. Il est le deuxième cannabinoïde constituant des Cannabis sativa et Cannabis indica, le plus étudié après le tétrahydrocannabinol (THC). Il est reconnu pour améliorer notre bien-être et peut s’avérer très utile quand il s’agit de guérir les douleurs musculaires.

En effet, le CBD possède des propriétés thérapeutiques, analgésiques et anti-inflammatoires. Les témoignages de nombreux consommateurs confirment la grandeur de son domaine d’intervention. Les rares études effectuées sur le CBD prouvent qu’il offre des perspectives intéressantes en ce qui concerne le traitement des maladies articulaires, neurologiques et chroniques. Il est d’ailleurs déjà utilisé pour traiter l’épilepsie et la sclérose en plaques.

Le CBD est beaucoup plus utilisé sous forme d’huile et son efficacité serait en fonction de la concentration en CBD. Il est cependant proscrit dans de nombreux pays, sauf dans le cadre d’un usage strictement médical. Il est aujourd’hui, porteur d’espoir pour les malades en tous genres.

Quel est le rôle du cannabidiol dans le traitement de l’arthrose ?

Le CBD joue avant tout un rôle important dans le traitement des douleurs de tout genre et en particulier celles des os, en agissant sur le système endocannabinoïde. Ce dernier possède des récepteurs de cannabinoïdes qu’on retrouve dans le système nerveux et dans les cellules du système immunitaire. Il fixe alors ses récepteurs à ceux du système endocannabinoïde permettant alors d’inhiber les messages de douleurs censés atteindre les muscles.

En réalité, le système endocannabinoïde est la cible thérapeutique pour les douleurs musculaires. Plusieurs études ont prouvé que le cannabidiol est vraiment efficace sur les gênes articulaires (arthrite, arthrose, polyarthrite rhumatoïde). L’administration locale de CBD bloque la douleur de l’arthrose. Son traitement prophylactique empêche une réactivation de la douleur et des lésions nerveuses dans les articulations arthrosiques.

Traitement de l'arthrose avec le cannabidiol

En 2016, une étude réalisée sur des rats indique que l’utilisation du CBD montre du potentiel dans le traitement effectif des symptômes liés à l’arthrose. Une autre étude réalisée en 2017 a permis de conclure que le CBD a non seulement une faculté anti-douleur, mais également un pouvoir préventif.

Il empêche en effet, le développement des maladies articulaires qui en général, se mettent en place progressivement. L’huile de CBD full Spectrum s’avère être la plus adaptée, en cas de douleurs de fibromyalgie. En effet, elle présente tous les principes actifs non psychoactifs du cannabis.

Savoir appliquer le CBD pour guérir l’arthrose ?

Bien qu’aucune déclaration officielle n’a été faite autour de l’action du CBD, les témoignages restent quand même très intéressants. Un constat est que le CBD n’induit pas d’effets secondaires. Quelques recommandations sont quand même nécessaires si vous comptez utiliser le CBD :

  • prenez le cannabidiol en complément d’un traitement médicamenteux et seulement dans le but de guérir une douleur ;
  • prenez le soin de vérifier si votre pays de résidence permet l’utilisation du CBD ;
  • utilisez le CBD de manière progressive. (commencez par de petites doses) ;
  • approvisionnez-vous uniquement là où la bonne qualité est garantie.

L’usage du Cannabidiol ne provoque pas d’effets indésirables donc vous pouvez l’utiliser sur le long terme.

Retour haut de page