Prévention des TMS : quelles bonnes pratiques pour les éviter au bureau ?

En général, une activité professionnelle dans le cadre d’un bureau impose l’immobilisme. Or, il s’agit d’un état propice pour l’apparition des TMS (troubles musculosquelettiques).

En termes techniques, ils renvoient aux pathologies affectant les tissus mous qui se trouvent dans la périphérie des articulations. Ces troubles sont développés soit à la suite de l’utilisation excessive d’une articulation soit par l’absence de mouvement.

Découvrez les bonnes pratiques pour lutter contre les risques d’apparition des TMS pour les salariés des entreprises.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le conseil

Procéder à l’aménagement de votre environnement de travail

Pour bien aménager votre bureau afin de réduire le risque d’apparition des TMS, 3 axes doivent être considérés.

Bien aménager votre espace de travail

Tout d’abord, vous devez accorder une importance particulière à l’aspect technique et matériel de votre espace de travail. Que ce soit pour une formation ou non, votre bureau doit être adapté à votre personne. Vous devez examiner minutieusement la taille du mobilier utilisé qu’il s’agisse de la chaise sur laquelle vous vous asseyez ou de votre table de travail.

Prévention des TMS : les troubles musculosquelettiques

Si vous travaillez par exemple avec un ordinateur de bureau, le clavier doit être positionné de façon à permettre une saisie confortable et des mouvements équilibrés.

Bien organiser votre travail

Ensuite, pensez à organiser votre travail en y intégrant des pauses à intervalles réguliers. Ainsi, pendant la durée de ces moments de repos, vous pouvez changer d’activité et effectuer des mouvements qui diffèrent de celles que votre activité professionnelle impose.

Connaître l’importance de l’ergonomie

Enfin, vous devez intégrer un facteur humain pour la prévention des TMS au bureau. Vous devez vous sensibiliser à suffisance sur l’importance de l’ergonomie dans un but de comprendre ses enjeux et de l’utiliser en permanence pour améliorer votre quotidien au travail.

Dans le cadre d’une entreprise, il est important de réduire les facteurs de stress en favorisant par exemple les pauses collectives.

Améliorer votre positionnement au bureau

Pour améliorer votre positionnement au bureau, vous devez éviter les gestes répétitifs et avoir une posture convenable.

Les gestes répétitifs à éviter

Comme expliqué plus haut, vous devez avoir à l’idée que la surutilisation d’une de vos articulations peut provoquer des lésions à long terme. Ces dernières ne sont pas loin des troubles musculosquelettiques. Pour les éviter, vous devez accorder à votre corps un temps de récupération acceptable et surtout, éviter les répétitions de mouvement.

Les gestes répétitifs sont des mouvements identiques est comparable exécutés toutes les 10 ou 15 secondes. Ils sont également constitués dans le cadre d’une activité exercée au cours des 50 % de temps journalier de votre activité de salarié.

L'utilisation d'orthèses et de brassards anti-tendinites (épicondylite) permet de limiter les douleurs
L’utilisation d’orthèses et de brassards anti-tendinites (épicondylite) permet de limiter les douleurs

La répétition des gestes est également établie dans le cadre de la saisie informatique et de la rédaction manuelle où les mêmes gestes sont répétés plus de 40 fois par minute. Ceux qui travaillent dans les entreprises de manutention sont aussi exposés à ce risque.

Adopter une bonne posture

Vous pouvez éviter les mouvements traumatisants pour votre corps en adoptant une posture correcte et convenable. Il vous convient dès lors d’éviter les gestes suivants dans votre posture :

  • la torsion du tronc et l’extension répétée du coup,
  • l’élévation des bras (cette posture est parfois exigée dans un travail au-dessus du niveau de vos épaules),
  • le prolongement d’une posture statique (la position assise exige souvent le prolongement de cette posture),
  • le saisissement d’objets éloignés de la position de confort (ces mouvements sont exigeants pour les angles d’ouverture des articulations et peuvent causer des lésions).

En évitant ces gestes, vous pouvez garder une posture correcte et limiter le développement des TMS. Toutefois, vous devez vous familiariser avec les bons gestes pour améliorer votre confort au bureau.

Les gestes qu’il convient d’adopter pour limiter les TMS

Lorsque vous travaillez dans le cadre d’un bureau, pensez à prévoir au moins 2 positions de travail. Chaque position doit vous permettre de travailler aisément en effectuant des mouvements différents avec vos outils de travail.

Si par exemple la première position vous offre l’écran et la souris de l’ordinateur à gauche, dans la deuxième position, l’écran doit être à droite de votre vue. De cette façon, les mouvements que vous effectuez seront différents d’une position à une autre.

Vous devez également prendre des micro-poses de 5 minutes toutes les heures au cours desquelles vous pouvez vous déplacer et effectuer les mouvements avec vos jambes tout en toute sécurité.

Vous devez boire au moins un litre et demi d’eau par jour. L’eau permet à vos articulations d’être constamment hydratée et d’être à l’abri des crampes.

Retenez en conclusion que les troubles musculosquelettiques sont susceptibles d’affecter votre bonne santé. Ils vous empêcheront d’exercer votre activité professionnelle à bon escient même lorsque vous travaillez dans le cadre d’un bureau. Toutefois, vous pouvez suivre la bonne démarche pour les éviter.

Retour haut de page